partenaires soutenus


be’yachad signifie en hébreu « ensemble » ou « un ». Les juifs messianiques d’un côté, les chrétiens de l’autre, forment ensemble l’église de Jésus-Christ, de Yeshua, le Messie. L’exclusion des juifs messianiques de l’église, et le rejet de la forme juive d’expression de leur foi ont été une séparation lourde de conséquences. Pendant près de 1700 ans, la composante juive messianique fut quasi inexistante. Pourtant, au cours des 40 dernières années, les assemblées juives messianiques sont réapparues partout dans le monde. La partie juive du Corps du Christ connaît une sorte de résurrection. En cela, le rapprochement entre les communautés juives messianiques et chrétiennes palestiniennes dans l’actuel Israël et les Territoires Autonomes est un signe qui témoigne de la réconciliation et de l’unité au sein du peuple de Dieu. Aussi bien les chrétiens palestiniens que les juifs messianiques sont minoritaires dans leurs sociétés respectives et souffrent d’une répression croissante. Mais c’est justement eux qui constituent un signe urgent et indispensable d’espoir et de paix pour cette région.

Actuellement, l’association be’yachad soutient neuf partenaires en Israël et dans les Territoires Autonomes Palestiniens. Ci-dessous, nous vous présentons dans l'ordre chronologique les débuts de soutien par be'yachad:

Assemblée Beit Asaph Netanya

Bild "Deutsch:beith_asaph.jpg"
Depuis sa création à la fin des années 70, l’assemblée Beit Asaph (Maison du rassemblement) n’a cessé de grandir et compte aujourd’hui plus de 240 membres (80 enfants et adolescents). Des immigrés juifs venus de plusieurs pays (plus de 8 différentes langues), mais particulièrement de l’ex-Union Soviétique (70% des membres) confèrent à cette communauté une expression multiculturelle. Les services, célébrés en hébreu avec traduction simultanée en anglais et en russe, intègrent des éléments traditionnels du judaïsme, tel que la lecture à partir du rouleau de la Torah. La communauté a mis en place un vaste réseau de «cellules de maison» selon la langue, ce qui devrait permettre plus tard la création de nouvelles communautés dans l’agglomération de Netanya. Beit Asaph est co-dirigée par Evan Thomas, un juif de Nouvelle Zélande qui a immigré dans les années 80 et par Lev Guler qui a immigré de l’Ukraine avec sa famille dans les années 90.
La communauté est active dans plusieurs domaines: initiative de réconciliation avec les croyants palestiniens (Musalaha), activités d’évangélisation sur le plan national, conception et développement de matériel de formation en hébreu pour les jeunes et les enfants, distribution de vêtements et de nourritures aux nécessiteux (Projet Joseph), prise en charge de personnes handicapées, centre de réhabilitation pour les drogués et alcooliques, fonds d’assistance aux parents isolés, etc.
site internet: http://www.beit-asaph.org.il

Immanuel Evangelical Church Bethlehem

Bild "Deutsch:immanuel.jpg"

Avec plus de 200 membres cette église palestinienne joue un rôle moteur dans les Territoires Autonomes. Pour ces croyants, la vie est très difficile et même dangereuse. Le chômage endémique augmente la pression quotidienne. Sous la direction du pasteur Nihad Salman et de son équipe d'Anciens, l'église ne se laisse perturbée ni par cette situation, ni par le manque de soutien de la part de l’Eglise en général: «Dieu nous a placés ici, nous croyants, pour être une lumière pour notre peuple!»
Immanuel Church a déjà fondé d’autres églises dans la région et soutient l’implantation de nouvelles. Elle possède par ailleurs dans le centre de Bethlehem la seule librairie chrétienne en territoires palestiniens. Avec une large palette de bibles en arabe, de livres et de CD, cette librairie est devenue un véritable pôle d’attraction à Bethlehem.
Nihad Salman a levé une équipe de jeunes leaders, un développement important que be’yachad est heureuse de soutenir.
site internet: http://www.immanuel.ps

Centre Netivah, activités pour les jeunes et les soldats

Bild "Deutsch:netivah.jpg"

Joel Goldberg est le directeur du Centre Netivah (hébreu pour «chemin» -
Es 43:16) à Netanya en Israël. Il a grandi dans une famille juive messianique d’Israël. Depuis son adolescence il avait à cœur de développer dans son pays le travail parmi les jeunes. Après sa formation de graphiste et après avoir exercé pendant plusieurs années dans ce domaine, il a suivi en 2005 des études théologiques spécialisées dans le travail parmi les jeunes aux Etats-Unis. Depuis, il s’engage à plein temps pour Netivah.
La plupart des communautés juives messianiques et chrétiennes palestiniennes ne disposent pas de leur propre travail parmi les jeunes. D’où la vision de Netivah d’accompagner les communautés locales des deux côtés dans ce domaine important. Netivah est notamment actif dans la formation des pasteurs des jeunes à l’intérieur de leur communauté locale mais aussi à travers l’école biblique. Netivah organise des conférences de jeunes et chaque mois, des événements régionaux également destinés aux jeunes israéliens et arabes. Netivah encadre en outre les jeunes gens pendant leurs années de service militaire obligatoire et prépare les éléves de 12ième classe à leur futur service militaire. Pendant les premières années, Joel Goldberg, véritable homme à tout faire, a construit cet important ministère seul. Depuis 2007, be’yachad soutient Netivah dans le recrutement d’autres collaborateurs devenus indispensables.

Assemblée Shemen Sasson Jérusalem

Bild "English:_MG_4135.JPG"

A l’origine, Shemen Sasson (Huile de la Joie) était une cellule de maison. Mais peu après, elle devint bien trop grande pour se réunir dans une simple maison. Depuis, cette communauté s’investit particulièrement auprès des jeunes Israéliens nés dans le pays (les Sabras). Grâce à un réseau de cellules de maison organisé par langue, et grâce aux cultes vivants en hébreu qui attirent de nombreux visiteurs, l‘assemblée compte déjà plus de 200 membres. Shemen Sasson met un accent particulier sur le travail de réconciliation. Ainsi, des équipes descendent dans les quartiers pauvres de Jérusalem à forte population arabe ou d’immigrés pour ramasser les ordures, mais aussi dans le but d’entrer en contact avec les habitants.
Shemen Sasson tire sa mission d'Esaïe 61: „Pour consoler les affligés de Sion, pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie (Shemen Sasson) au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d'un esprit abattu...“
La communauté est connue pour sa louange dynamique, qui reflète, comme la ville de Jérusalem elle-même, une fusion entre l'Est et l'Ouest, l'ancien et le moderne. Ils ont une équipe pastorale éprouvée qui est dirigée par Baruch Liebermannun et de nombreux jeunes adultes qui s'investissent totalement dans le travail de la communauté et qui souhaitent faire une différence dans leur génération.
La communauté croissante a désormais atteint la limite de ce qu’il est possible de réaliser avec un personnel surtout bénévole.
site internet: http://www.shemensasson.com

Jerusalem Alliance Church Vieille ville de Jérusalem

Bild "Deutsch:jerusalem_church.jpg"

L’Alliance Church est l’une des plus grandes et anciennes églises évangéliques de la vieille ville de Jérusalem. Ces dernières années, elle a fondé d’autres églises chrétiennes palestiniennes. Alliance Church est particulièrement active parmi les plus de 270’000 habitants arabes de Jérusalem-Est qui, bien que vivant à Jérusalem, n’ont pas la nationalité israélienne. L’église a créé un centre de formation théologique pour les leaders arabes de Jérusalem.
En outre, l’église conduit un important projet d’aide au développement au nord de la Cisjordanie.
L'église est dirigée par le pasteur Mazen Nasrawi et d'une équipe d'Anciens. Leur vœu le plus cher est de toucher les personnes arabophones du pays, que se soit par l'évangélisation de rue, des fêtes Openair lors des jours-fériés chrétiens, l'aide humanitaire ou des campagnes d'annonces avec des Hotlines et l'utilisation des médias actuels. Leur vision est celle-ci: „Vivre pour Christ, grandir et servir la société en tant que familles saines.“
Les leaders de l’Alliance Church travaillent en étroite collaboration avec les communautés juives messianiques et s’invitent mutuellement à prêcher et à servir dans leurs églises respectives.
be’yachad se réjouit d’être partenaire de l’Alliance Church.
site internet: http://www.each-cma.org/ministries/JAC.htm

Israel College of the Bible

Bild "Deutsch:israel_college_of_bible.jpg"

Créé en 1990, l’Israel College of the Bible est un centre de formation théologique pour les juifs messianiques parlant hébreu, russe ou amharique, mais également pour les arabes israéliens. L’ICB est la seule école biblique indépendante accréditée en Israël qui enseigne en hébreu. Le directeur de ICB, Dr. Erez Soref est un israélien de naissance, dont la famille a immigré d’Irak.
Diverses communautés messianiques du pays soutiennent financièrement l’ICB et participent à sa direction.
Israel College of the Bible offre un programme spécial d’un an pour les étudiants internationaux appelé «The Year in Israel Program» qui permet ainsi aux étudiants de mieux comprendre les origines juives de leur foi. Cependant, l’objectif principal de l’ICB est de former les leaders et pasteurs locaux actuels et futurs. Environ 100 étudiants fréquentent actuellement l’ICB, dont 30% sont des arabes du Nord d’Israël.

C’est également une joie pour be’yachad de collaborer avec ce ministère-clé et contribuer à la formation de jeunes leaders locaux.
site internet: http://www.israelcollege.com

Kfar Yassif Church

Bild "Deutsch:kfaryassifchurch.jpg"

Le pasteur Khaled Dalleh conduit actuellement deux églises baptistes dans des villes arabes du Nord d'Israël (Kfar Yassif et Akko) avec environ 50-100 membres chacune. Par le passé, il a toujours servi en tant que pasteur dans de petites églises, soutenu de jeunes responsables puis leur a donné la totale responsabilité du pastorat. Il continue de suivre ces jeunes pasteurs en tant que mentor.
Khaled est né à Kfar Yassif. Déjà enfant, sa grand-maman, qui croyait en Jésus, le prenait avec elle, chez des voisins musulmans (de telles visites n'étaient pas banales, à ce moment-là). Il devait lire des passages de la Bible pour elle, parce qu'elle n'en était plus capable. Après quelques visites, il s'est converti à l'âge de 12 ans – dorénavant, c'est son vœu le plus cher d'atteindre ses voisins avec sa foi, qu'ils soient musulmans ou chrétiens traditionnels. Ce mélange se voit aussi dans les églises dont il est responsable. Ils voient régulièrement comment Jésus se dévoile dans les rêves des personnes, surtout musulmanes, et que celles-ci, malgré les persécutions parfois violentes de la famille, se décident pour Jésus.
Les églises peuvent payer la location et autres dépenses grâce à la dîme, mais pas le salaire du pasteur. Khaled est soutenu dans son travail par une équipe d'Anciens et beaucoup de bénévoles.
be'yachad soutien son travail par un salaire depuis octobre 2012.
site internet: http://kychurch.org/English/

Ratzon Ha’El, Haifa

Bild "Deutsch:ratzon.jpg"

Le Pasteur Zachariah Arni est juif éthiopien et pasteur d'une assemblée juive messianique éthiopienne à Haifa. Durant les 30 dernières années, environ 150'000 juifs éthiopiens ont immigré en Israël, dès lors, environ 1500 d'entre eux se sont tournés vers Yeshua – dans tout le pays, il existe aujourd'hui 9 églises éthiopiennes.
La langue des cultes est l’amharique et l'hébreu. Beaucoup de juifs éthiopiens sont socialement défavorisés et discriminés à cause de la couleur de leur peau. Lorsque l'un d'entre eux se tourne vers Yeshua, il est souvent violemment rejeté part sa famille juive-religieuse et part son clan. Cela est également arrivé à Zachariah et sa femme Almaz : Leur cérémonie de mariage a complètement été saccagée par la famille d'Almaz. Ils ont tout réduit en miettes et voulaient tuer Zachariah – Dieu merci, il a pu s'enfuir. Aujourd'hui, six ans plus tard, ils ont accepté leur foi, leur demandent de prier pour eux et posent des questions!
Zachariah accompagne près de 40 juifs éthiopiens à Haifa, qui se sont tournés vers Yeshua, mais qui n'ont pas encore eu le courage de le dire à leur famille. Zachariah accompagne ces personnes par téléphone et par des entretiens individuels.
Son assemblée, Ratzon Ha'El (volonté de Dieu) à Haifa, existe depuis 9 ans et compte, aujourd'hui, 50 adultes et 10 enfants. Une place rémunérée de pasteur n'était pas encore possible avant le soutien de be'yachad (octobre 2012). Maintenant, l'assemblée à la possibilité d'offrir à Zachariah une place de pasteur à 40%.

Bethlehem Bible College

Bild "Deutsch:bethlehembiblebcollege.jpg"

La BBC prépare les futurs responsables pour leur service dans les communautés arabes et dans la société. Les étudiants reçoivent une formation de très bonne qualité et de la pratique, pour pouvoir soutenir, plus tard, d'autres personnes dans leur cheminement spirituel.

Depuis sa fondation en 1979, plus de 300 étudiants ont déjà terminé leurs études à la BBC. Beaucoup d'entre eux sont aujourd'hui pasteurs et responsables d'églises dans tout le pays. Le College offre une BA dans les études bibliques et dans la formation chrétienne tout comme une MA dans le directorat et le service chrétien et un diplome dans les médias et le tourisme. Pour l'avenir, la BBC planifie d'élargir leur base à Gaza, de développer les différents programmes dans leur environnement et de permettre à la région arabe étendue d'accéder à leurs programmes via internet.

Jack Sara, qui est devenu le nouveau président de la BBC, est connu par beaucoup de supporters de be'yachad comme pasteur de l'Alliance Church. Jack est né et a grandi dans la Via Dolorosa de la vieille ville de Jérusalem. Adolescent, il s'est engagé comme activiste politique pour l'Intifada et est plusieurs fois arrêté et incarcéré dans les prisons israéliennes. En 1991, il a donné sa vie à Jésus-Christ et a radicalement changé sa vie.

Après avoir étudié au Bethlehem Bible College, il a achèvé des études en théologie et est devenu le pasteur de l’Alliance Church à l'âge de 25 ans, où il a beaucoup influencé l'église durant 10 ans, jusqu'à sa nomination à la tête de la BBC. Jack et sa femme Madeleine ont un grand coeur pour le travail d'église et la réconciliation dans le pays.
be'yachad se réjouit de pouvoir soutenir leurs nouvelles responsabilités par un apport salarial.
site internet: http://www.bethbc.org